Mes bonhommes en pain d’épices

Mes bonhommes en pain d’épices

Voici une nouvelle recette de saison !
Les températures baissent, on a envie d’un peu de réconfort dans nos assiettes.

 Mais d’abord, voici la légende du bonhomme de pain d’épices (source Wikipédia)

Dans un conte de1875, une femme âgée fait cuire au four unbonhomme de pain d’épices. Mais le gâteau s’en échappe et parcourt la campagne. Aidée de son mari, la vieille se lance en vain à sa poursuite. Le petit personnage rencontre divers fermiers et animaux domestiques mais il s’enfuit en chantant à chaque fois le mêmerefrain :

De chez une petite vieille je me suis enfui,
De chez un petit vieux aussi,
Et je peux m’enfuir loin de vous, je vous dis !

Finalement, un renard l’attrape et le croque. Tandis qu’il se fait dévorer, le captif crie :

J’ai un quart de parti… la moitié… les trois quarts ont disparu… je suis entièrement mangé !

Voici ma version des bonshommes pain d’épices

Ingrédients : 1 oeuf / 70 g de cassonade / 250 g de farine / 4 g d’épices à pain d’épices (4 épices) / 125 g de beurre

Procédé :

Préchauffer le four à 180°C.

Blanchir l’oeuf et la cassonade.
Ajouter petit à petit la farine avec le 4 épices.
Puis terminer par incorporer le beurre.
Filmer et réserver au frigo au moins 4 heures.

Quand la pâte est bien froide, l’abaisser à 2-3 mm et détailler avec un emporte-pièce « gingerbread man » ou un autre.
Déposer les sablés sur une plaque de cuisson couverte de papier sulfurisé ou d’un tapis en silicone.

Cuire pendant 10 à 12 minutes.
Laisser refroidir.

Pour les décorer, faire fondre du chocolat noir pour faire les yeux, la bouche, les boutons etc.

bonshommes pains d'épices
Apple pie d’automne

Apple pie d’automne

Apple pie d’automne


Voici une recette de saison avec cette apple pie d’automne.
Les températures baissent, on a envie d’un peu de réconfort dans nos assiettes.

 
Moi qui suis fan de tarte aux pommes, j’ai tenté une nouvelle recette avec cette apple pie.
Les pommes sont fondantes, la pâte est croustillante à souhait.
 

📌 Pour la pâte, il te faudra :

350 g de farine – 10 g de cassonade – 250 g de beurre 1/2 sel – 110 g d’eau froide / A faire à la main

Tous les ingrédients doivent être bien froids avant utilisation.

▪ Dans un cul-de-poule, mélanger la farine et la cassonade. Placer le récipient au congélateur, ainsi que l’eau et le beurre coupé en cubes, pendant 10 minutes.

▪ Sabler le beurre avec les ingrédients secs, en laissant quelques morceaux de beurre apparent.
▪ Ajouter l’eau bien froide petit à petit en continuant à malaxer la pâte sans trop la travailler.
▪ Couper en 2 pâtons et mettre au froid.
 

📌 Pour la garniture aux pommes, il te faudra :
1 kg de pommes épluchées et coupées en cubes / 50 g de cassonade / 85 g de beurre / 1,5 cc de cannelle / 14 g de fécule de maïs

▪ Peler, couper les pommes en cubes.

▪ Faire fondre le beurre et le sucre, y ajouter la cannelle et faire compoter légèrement les pommes.
▪ Faire égoutter les pommes et conserver le jus.
▪ Prendre une partie du jus et le remettre dans la casserole avec la fécule, chauffer jusqu’à épaississement.
▪ Mélanger cette sauce aux pommes et laisser refroidir le tout.
 
📌 Montage et cuisson
▪ Foncer le moule à manquer avec un des pâtons et mettre le moule au frigo.
▪ Préchauffer le four à 200°C.
▪ Avec l’autre, faire des bandes de pâte pour le quadrillage.
▪ Une fois, le moule foncé, déposer les pommes sur la pâte puis réaliser le quadrillage.
▪ Repasser la tarte au frigo si nécessaire pour qu’elle soit bien froide avant cuisson.
▪ Enfourner pendant 30 minutes à 200°C, puis continuer la cuisson à 175°C pendant 20 à 30 minutes. / A adapter en fonction de ton four.

4 idées de recettes sucrées à faire en vacances

4 idées de recettes sucrées à faire en vacances

Les vacances sont là et tu vas peut-être partir quelques temps, je te le souhaite.
Tu n’auras pas ton matériel de pâtisserie à portée de main mais je sais que tu raffoles de douceurs alors comment faire ?

Je te propose ici 4 idées de recettes simples et rapides à faire en vacances.

 

Les classiques cookies

Très simples et rapides à préparer, les cookies sont une valeur sûre !
Chocolat noir, au lait, blanc ; avec des noisettes, des cacahuètes, des pistaches, il y en a pour tous les goûts !

Recette
Beurre : 200 g ; Cassonade : 120 g de cassonade ; Oeuf : 1U ; Farine : 225 g ; Fleur de sel : 2 g ; Bicarbonate (ou levure chimique à défaut) : 5 g; Chocolat noir : 200 g
 Crémer le beurre et la cassonade – Incorporer l’oeuf – Ajouter la farine et le bicarbonate (ou la levure)  – Ajouter le chocolat légèrement hâché à la pâte – Laisser reposer la pâte au frais puis faire des boules de 40 à 50g – Cuire pendant une dizaine de minutes à 180°C.

Le gâteau au yaourt, un autre classique

Une autre recette facile et rapide à faire ! Et on n’a pas non plus besoin de balance.

On peut également le décliner au cacao ou le parfumer avec des épices (vanille, cannelle, ..), y ajouter des pepites de chocolat, des fruits, etc.

Recette
Yaourt : 1 pot / Sucre : 2 pots / Farine : 3 pots / Levure chimique : 1 sachet / Huile neutre : 1 pot / Oeuf : 3 U
Mélanger le yaourt avec le sucre puis la farine, la levure et l’huile. Incorporer enfin les oeufs – Verser dans un moule – Cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 30 à 40 minutes 

La tarte rustique

En vacances, pas de moule à tarte ? Qu’à cele ne tienne, la tarte rustique n’en a pas besoin !
C’est une tarte sur laquelle on dépose des fruits et dont on replie les bords de la pâte.
Et là aussi il y en a pour tous les goûts car on peut y mettre les fruits que l’on veut, en fonction des saisons bien sûr : abricots, cerises, nectarines, pommes, poires, mûres, rhubarbe, etc…

Recette de la pâte
Beurre : 150 g / Cassonade : 80 g / Farine : 250 g / Oeuf : 1 U

Sabler le beurre et la cassonade – Ajouter l’oeuf et mélanger – Incorporer la farine – Filmer et laisser la pâte au froid au moins 1 h avant de l’étaler – Abaisser la pâte sur quelques millimètres d’épaisseur (elle ne doit pas être parfaitement ronde pour avoir le côté rustique) – Déposer une fine couche de poudre d’amande sur la base, pour absorber le jus rendu par les fruits – Disposer les fruits (lavés/dénoyautés/coupés) en forme de rosace en laissant un rebord de 4-5cm – Rabattre la pâte sur les fruits, dorer le rebord et parsemer de cassonade pour apporter du croustillant – Cuire dans un four préchauffé à 170°C pour 25-30mn (temps de cuisson à adapter selon ton four).

La nice cream, sorbet express

Cette recette de glace est ultra rapide à faire, ne nécessite pas de sorbetière. Son ingrédient de base est la banane !
Cette glace minute se décline à l’infini ou presque en gardant la base de banane congelée et en y ajoutant les ingrédients de ton choix : autres fruits de saison, beurre de cacahuète, pâte à tartiner.

Ici, nice cream à la myrtille.

Recette
2 bananes / 80g de myrtilles / une lichette de jus de citron.
Couper les bananes en morceaux et les placer au congélateur pendant au moins 1 heure.
Mixer les bananes congelées et les myrtilles, ajouter un trait de jus de citron et éventuellement un peu d’eau si le mélange est trop épais.

 

Et voilà, tu as de quoi te régaler pendant tes vacances, avec des bases simples que tu peux adapter en changeant les fruits ou en ajoutant tes ingrédients préférés !

Et si tu veux développer tes compétences en pâtisserie et sortir de ta zone de confort,
Contacte-moi !

Mi-cuits au chocolat

Mi-cuits au chocolat

Aujourd’hui une recette bien chocolat, facile et rapide à faire !
J’ai découvert cette recette quand j’était en CAP Pâtisserie, recette partagée par notre prof, ancien chef du George V à Paris.

Les ingrédients (pour 5 mi-cuits, env.)

105 g de chocolat de bonne qualité (min. 65%)
100 g de beurre + un peu pour les moules
3 oeufs
65 g de sucre
45 g de farine tamisée


Le Procédé

– Préchauffer le four à 190°C.

– Faire fondre au bain-marie le chocolat et le beurre (ou au micro-ondes).
– Monter les œufs entiers et le sucre; on doit obtenir un mélange mousseux qui fait le ruban.
– Incorporer à l’aide d’un écumoire  le mélange chocolat-beurre dans le mélange oeuf-sucre, terminer par la farine tamisée.
– Mouler dans des moules en porcelaine ou souple ou cercles : badigeonner au pinceau le pourtour des moules avec beurre fondu ; appliquer un morceau de papier sulfurisé sur lequel on repasse le pinceau de beurre fondu sur papier sulfurisé ; chemiser les moules (déposer un léger film de farine)
– Remplir les cercles quasiment au bord.

Cuire pendant 8min à 190°C.

Tu veux développer tes compétences en pâtisserie et sortir de ta zone de confort ?
Si tu ne l’as pas déjà, je t’invite à télécharger le guide gratuit « Les 8 piliers pour réussir ses pâtisseries »
>> juste ici <<

4 pâtes indispensables pour des tartes gourmandes

4 pâtes indispensables pour des tartes gourmandes

Partons à la découverte des 4 pâtes indispensables pour préparer des tartes gourmandes !

Ici nous allons aborder les pâtes dites « friables » : pâte sablée, pâte sucrée, pâte brisée, sablé breton.

Si elles contiennent toutes les mêmes ingrédients, ils ne sont pas nécessairement incorporés dans le même ordre.

Quelles sont les différences ? Quelle pâte utiliser pour quel type de tartes ? C’est parti !

La pâte brisée : la reine des quiches !

C’est sans doute la plus simple et la plus rapide à préparer. Elle s’utilise aussi bien pour une tarte sucrée que salée.

La pâte brisée est légère et assez résistante aux liquides d’où son utilisation pour les quiches ou les flans, par exemple.

Elle est généralement cuite avec un appareil liquide et une garniture (dés de jambon pour une quiche lorraine, pomme pour une tarte normande).

Elle s’obtient par la méthode de sablage (explication plus bas)

Recette
Farine : 125 g / Sel : 5 g (3g pour la version salée) / Sucre (pour une version sucrée) : 7 g / Beurre : 65 g / Jaune d’oeufs : 2U
/ Eau : 50 à 60g

La pâte sablée

C’est une pâte assez friable, très simple à réaliser également.
Comme son nom l’indique, elle a une consistance sableuse du fait de sa préparation par la méthode de sablage.

Elle contient une grande quantité de beurre.

La pâte sucrée sera foncée dans un cercle à tarte. Elle sera cuite à blanc avant d’être garnie (crémeux citron, ganache, crème pâtissière, ..)

On peut également la décliner au cacao ou la parfumer avec des épices (vanille, cannelle, ..).

Elle s’obtient par la méthode de sablage (explication plus bas).

Recette
Farine : 250 g / Sel : 5 g  / Sucre : 10 g / Beurre : 175 g / Oeuf : 1 U

La pâte sucrée

La pâte sucrée est plus sèche comparée à la pâte sablée, du fait qu’elle contient moins de beurre. Elle a une plus une texture plus fine et plus serrée, mais aussi plus sèche.
Egalement la pâte sucrée contient du sucre glace au lieu de sucre semoule. On lui ajoute également de la poudre d’amande pour y apporter un côté plus gourmand.
On peut aussi en faire au cacao.

La pâte sucrée sera foncée dans un cercle à tarte.

Elle sera idéale pour les tartes aux fruits, comme la tarte Bourdaloue par exemple.

Elle s’obtient par la méthode de crémage.

Recette
Beurre : 130 g / Sucre : 70 g / Poudre d’amnde : 30 g / Oeuf : 1 U / Farine : 215 g

Le sablé breton

On le connait souvent comme biscuit à manger seul, sous le nom de palet breton. Il fait pourtant une excellente base de tarte, bien beurrée.

Le sablé breton s’obtient également par crémage.

Pour en savoir plus sur le sablé breton, tu peux aller lire cet article.

Recette
Beurre : 55 g / Cassonade: 35 g / Levure chimique : 3 g / Farine : 150 g/ Jaune d’oeuf : 1 U

Sablage vs crémage

Deux techniques qui indiquent l’ordre d’incoporation des ingrédients.

Le sablage : on mélange toutes les poudres (farine, sucre, sebl le cas échéant) auxquelles on incorpoore le beurre

Avec la technique du crémage : on travaille le beurre jusqu’à obtenir une crème avant d’incorporer, dans cet ordre, le sucre glace, les oeufs battus et la farine tamisée.

Conseils

Quelle que soit la recette choisie, on peut aussi bien le faire aubot ou à la main.
Attention toutefois à ne pas trop la travailler pour ne pas lui donner trop d’élasticité ; ce qui la ferait se rétracter à la cuisson.

Il est préférable de la préparer la veille pour laisser un bon temps de repos au frais. L’utilisation en sera facilitée et elle sera plus facile à abaisser.

Et voilà, tu connais les pâtes indispensables pour faire des tartes gourmandes !

Tu veux développer tes compétences en pâtisserie et sortir de ta zone de confort ?
Contacte-moi !

Tarte fruits rouges

Praliné 100% noisette

Praliné 100% noisette

Le praliné entre dans la composition de pas mal de pâtisserie et aussi beaucoup en chocolaterie.
Toujours dans une démarche de fait-maison, voici une recette de praliné 100% noisettes !

Les ingrédients pour un praliné 100% noisette !

Noisettes : 125 g
Sucre semoule : 35 g
Fleur de sel : 1 pincée

Le Procédé

1- Faire torréfier les noisettes dans un four préchauffé à 160°C, pendant une quinzaine de minutes (temps indicatif, à adapter à ton four !)
Tu sais qu’elles sont torréfiées lorsqu’elles sont bien dorées.

2- Réaliser un caramel avec le sucre : dans une casserole verse la moitié du sucre et laisse le fondre tranquillement, à feu moyen. Lorsque le sucre commence à fondre ajouter une petite quantité de sucre et remue la casserole en faisant des cercles.
Ne pas mélanger avec une spatule !
Laisser fondre à nouveau et remettre une partie de sucre ; répéter jusqu’à avoir verser la totalité du sucre dans la casserole.

Laisser cuire le caramel jusqu’à ce qu’il ait une belle couleur dorée.
Verser ensuite le caramel sur une toile de silicone ou du papier sulfurisé.
/!\ Attention à ne pas toucher le caramel, c’est très chaud/!\
Le laisser refroidir tranquillement.

3- Mixer le caramel cassé en morceaux et les noisettes avec la pincée de fleur de sel jusqu’à obtenir une pâte onctueuse. (attention en cassant le caramel, c’est très coupant)

Faire cela en plusieurs étapes : mixer, ouvrir le mixeur pour corner les bords du bol. On obtient d’abord une pâte épaisse.

 

Recommencer jusqu’à obtenir une pâte onctueuse.

A conserver dans un pot en verre.

Tu peux également faire du praliné 100% amande ou bien 50% amande – 50% noisette. Mais aussi tu peux faire du praliné pistache et même cacahuète !